Covid2

Aprés accord du CA,Jean Michel a envoyé 800 euros pour 10 colis alimentaires pour subvenir aux besoins de 10 familles pendant 15 à 20 jours..

Ces colis comprennentoutre les produits alimentaires des produits sanitaires comme le savon .....

Ci dessous l'utilisation des fonds sur place relayés par Wilfranc

Bonsoir Jn Mi
Les classes vont ouvrir le 03 Août cause de la pandémie on a dû fermer
Cependant on a eu quand même des obligations face aux professeurs.
Et les élèves qui restent chez eux ont des difficultés économiques et sanitaires ainsi que la famine
La majorité des enfants c’est à l’école qu’il trouve un plat chaud pour toute la journée.

Dans le kits :
Nous avons donné : 3 saumons, de maïs, de riz, de pois (haricots),de spaghetti, de l’huile et du sel, des œufs.
Pour les kits higieniques:
10 savons, un bokits (récipient)
De gifle pour traiter l’eau
Pour les
10

Nous avons du servi 15 personnes avec l’argent que tu as envoyé

Dans le kit nous avons donné aussi deux masques par personne pour leur protection contre le Coronavirus
Et nous avons fait aussi une formation de 20 mn
Une formation basée sur les informations et les gestes  de barrières contre le Coronavirus

Chaque personne possède une famille de 3 à 6 enfants minimum
C’est 15 familles mais c’est une personne par familles soit le père ou la mère qui vient recevoir les kits

Merci pour le transfert
Aujourd’hui j’ai commencé avec la séparation
Rosita va venir demain pour recevoir son kits alimentaires et hygiénique

« En Haïti une famille peut avoir 3
A 6 personnes de beneficières direct et même 15 personnes de bénéficier indirect«

Ils étaient très content
Et tu as fait un grand geste
Et j’ai reçu beaucoup de témoignages concernant ce geste des familles qui mangent seulement 2 ou 3 jours dans une semaine
Ils se contentent de manger les mangues 🥭 dans les autres jours pour passer leur faim

 

 

La ligne Grabelloise propose une soirée au profit de notre association le samedi 29 février à 21h à la salle Joseph Claustre "Fernand Clochard" avec Fernand Raynaud..
Entrée au chapeau.
Nous les remercions sincèrement.

Après 2018 qui avait été une année d’instabilité socio politique majeure en Haïti, 2019 a été pire. Les premières émeutes de juillet 2018, faisaient suite à une annonce d’augmentation très forte du prix des carburants, ont été violentes et ont provoqué de gros dégâts ; par ailleurs elles ont entraîné la démission du premier ministre et la mise en place d’un nouveau Gouvernement.

A éclaté peu après le scandale de pétro caraïbe du nom d’un programme d’aide que le Venezuela a signé avec Haïti et plusieurs pays de la Caraïbe. (Depuis 2008, ce sont près de 2 milliards de dollars américains qui ont été mal gérés sinon probablement détournés par les gouvernements haïtiens successifs) Cette affaire n’est que le point d’orgue de multiples détournements ou mauvaise gestion qui laissent un peu partout des programmes inachevés et une grande misère. Des manifestations se sont déroulées dans le pays pour dénoncer la corruption et l’incapacité du pouvoir en place. Les manifestants appellent à la démission du président Moïse Jouvenel..

 Les gangs continuent à écumer la capitale appointés semble-t-il tantôt par le pouvoir en place tantôt par l’opposition et font régner la terreur

«10 ans après, on peut surtout faire le constat d’un échec de la reconstruction et de la refondation», détaille Jules Girardet, chargé de mission CCFD Terre Solidaire pour la zone Caraïbes, «la reconstruction n’a été presque que cosmétique». Le pays entré en récession en 2019 manque de tout, alerte l’ONG Médecins sans frontières (MSF), de médicaments, oxygène, sang, carburant, personnel, le système de santé est «au bord du gouffre». La population fait face à une pénurie de combustible, de biens alimentaires, de médicaments, d’eau, d’énergie aggravée dans ce contexte actuel de blocage du pays. (Vatican news)

Les élections législatives, prévues en novembre 2019, n’ayant pas été organisées, le parlement haïtien devient caduc ce lundi 13 janvier. En pleine crise politique, le président Jovenel Moïse gouvernera par décret. (La Croix)

Devant le quasi-vide du pouvoir en Haïti, des régions sont souvent laissées aux mains des gangs, des groupes mi-mafieux, mi-politiques, armés, qui étendent leur emprise sur des régions. Les Haïtiens ont une expression pour décrire la crise : “Peyi lòk” [pays bloqué]. (Radio Canada)

Ce blocage du pays a considérablement entravé nos actions

Rappelons nos  objectifs

  • Continuer à financer notre soutien à l’école
  • Soutenir le projet latrines
  • Démarrer une collecte destinée à financer un troupeau collectif et solidaire

Si nous avons continué à financer l’école que Servil Wilfranc a maintenu ouverte autant que faire se pouvait ; fermée une 15aine de jours elle a pu rouvrir les parents sécurisant la cour de l’école. Rappelons que c’est souvent là que les enfants reçoivent outre l’enseignement , un repas chaud par jour.

Le projet latrines a  marqué le pas les matériaux n’arrivaient plus. Savanette Cabrale a été un temps bloqué, les routes menant au village barrées par des groupes armés

Nous avions prévu de démarrer le projet Chèvres au mois de Novembre Le voyage était organisé, les billets pris, mais au dernier moment nous avons dû tout annuler. Les  événements qui ont suivi et l’assassinat d’un couple venu adopter et abattu entre l’aéroport et Port au Prince nous ont malheureusement donné raison.

Par contre nous avons a deux reprises envoyé des secours supplémentaires pour financer la nourriture.

Les moyens que nous avons pu mettre en oeuvre pour faire connaître et développer nos actions

Les événements nous ont amenés à nous axer plus encore sur la communication et l’alerte de l’opinion publique..

  1. Développement de nos moyens de communication et d’information le nouveau site Internet permet l’édition régulière d’une lettre nous permettant de vous informer au fur et à mesure, et de faire des liens vers les médias dont les articles parlent de la crise Haïtienne.
  2. Devant le silence des médias, nous avons été interviewés par Claude Gavach journaliste à Radio Maguelone pour exprimer nos inquiétudes sur l’avenir d’Haïti qui est rappelons le un pays de la francophonie.
  3. Lancement d’une pétition sur change.org pour inviter la diplomatie française à jouer de son pouvoir de médiation.
  4. Prise de contact avec des représentants de la classe politique pour les alerter
  5. Concert au profit de Haïti (merci à Denis et aux Musiciens de la Mosson)

Merci  à vous tous de votre aide généreuse et solidaire à cette petite communauté rurale de Savanette Cabrale.

« Merci ampil » comme on dirait en créole.

L’association Action Solidarité Haiti Savanette Cabrale Grabels a tenu son AG le vendredi 7 février.

Le rapport moral a été approuvé à l’unanimité.

En 2019, dans l’impossibilité de mener nos actions sur place nous avons surtout tenté d’alerter les médias. En ce sens nous continuons notre pétition sur change.org pour inciter la diplomatie française à intervenir pour apaiser la crise actuelle. Nous vous invitons d'ailleurs tous, lecteurs interpelés par cet article, à la lire , la signer et à la faire signer

http://chng.it/TbCPwMGnDz

Par ailleurs quitus a également été donné au trésorier de l’association.

Enfin, à l’unanimité des présents il a été décidé de maintenir notre aide ( alimentaire et scolaire) aux enfants de l’école de Savanette Cabrale à son niveau actuel.

Nous avions effectivement prévu de nous désengager progressivement dès que les familles concernées accéderaient  à l’auto suffisance alimentaire grâce à la mise en place d’un troupeau de chèvres, communautaire et solidaire. Ce projet est  malheureusement retardé à cause de la situation actuelle.  Pour faire face à ces dépenses en 2020 nous allons intensifier les opérations de collectes,.

Si vous souhaitez nous venir en aide et soutenir nos actions, vous pouvez adresser vos dons au Trésorier ASHSG,

Jean Michel Grangeon 9 chemin Egalité 34980 Murles

Avant de clore la soirée par un apéritif convivial , le séisme meurtrier du 12 janvier 2010 et les troubles qui ensanglantent l’île depuis bientôt 2 ans ont fait l’objet d’un débat où ont été abordés quatre thèmes importants

les problèmes de l’adoption, les dérives de l’humanitaire, la formation des infirmières et la réforme constitutionnelle

L’adoption :

Depuis l’adhésion de Haiti à la convention de La Haye du 29 mai 1993 le rythme, antérieurement élevé, s’établit actuellement à 70 à 80 enfants par an. Le séisme a fait plus de 230000 morts donc énormément d’orphelins. Le nombre considérable de blessés a été très mal pris en charge par les structures de santé. La situation actuelle est déplorable et l’assassinat d’un couple de Français adoptants est d’une extrême gravité non seulement parcequ’il constitue un frein indéniable à ces procédures mais également parce que, à nos yeux, il engage la responsabilité des services français qui n’ont pas anticipé le danger couru par ce couple.

Les dérives de l’humanitaire

Les ONG présentent en Haiti à la suite du séisme ont assuré leur frais de fonctionnement sur les dons recueillis, cet argent n'a donc pas couvert les besoins des sinistrés. L’exemple le plus flagrant est celui de la fondation Clinton qui a pris en charge, au lieu et place de l’ONU les salaires et charges des membres de la la Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti, en abrégé MINUSTAH pour plus de 400 millions de dollars annuel !!!! Quand on sait que ce sont ses membres qui ont apporté le choléra en Haiti et que nombre d’entre eux se sont rendus coupables de viols notamment sur de jeunes enfants on ne peut qu’être indterrogé par ce fonctionnement !!

Le système de santé

Totalement sinistré !! Plus d’infirmières, plus de sages-femmes et surtout aucune formation possible de ces métiers par manque de structures. Les enfants ne sont pas vaccinés, le taux de mortalité infantile est élevé. Nombre d’enfants et d’adultes, notamment blessés lors du séisme, ne disposent pas des prothèses dont ils ont besoin. Les fournisseurs potentiels, essentiellement nord-américains ne proposent que des prothèses extrêmement sophistiquées dont les coût sont totalement prohibitifs. En d’autre lieux, en Afrique notamment, confrontés aux mêmes problèmes les professionnels de santé locaux « inventaient » des prothèses parfaitement fonctionnelles avec les moyens du bord !!

La réforme constitutionnelle

Le Président Jovenel propose une réforme constitutionnelle !! Ce ne sera jamais que la 26° depuis 1804 !! Et comme les précédentes elle sera pas appliquée. Le texte de l’actuelle, extrêmement détaillé, de près de 300 articles, est partiellement la source de la situation politique. Depuis quatre ans le parlement n’a rien produit sur le plan législatif et la propre majorité du Pt Jovenel refuse la confiance aux trois premier ministre proposés. Parmi les pistes de réforme figure la reconnaissance de la diaspora haïtienne, notamment très présente au Canada, qui pourrai apporter un sang neuf politique, économique et social. Elle est violemment combattue par les autorités locales !!!!

 

 

Rapport moral 2019

Bilan comptable 2019

Budget prévisionnel 2020